Destination Tarn-et-Garonne !

 

 

L’été dernier, j’ai eu la chance de participer à mon premier blogtrip, en Tarn-et-Garonne, à l’invitation de la pétillante toulousaine Cindy, du blog Came True, et de l’Agence de Développement Touristique du département. Deux jours de visites historiques, d’activités estivales, de gastronomie locale… Et un bon shoot de chlorophylle ! Je vous raconte tout cela dans une série d’articles, dont la mise en ligne démarre dès aujourd’hui. C’est parti !

Mais au fait, le Tarn-et-Garonne, c’est où ?

Dans le sud-ouest de la France. Comme son nom l’indique, le département se situe à la confluence de deux cours d’eau. Tout d’abord, il est traversé par la Garonne, un fleuve qui se forme dans les hauteurs des Pyrénées centrales espagnoles, et finit sa course en se mêlant aux eaux de l’océan Atlantique. Et puis le Tarn, une rivière qui prend sa source sur le mont Lozère, et se jette dans la Garonne près de Castelsarrasin. Une troisième rivière intervient également dans l’histoire, l’Aveyron, qui rejoint quant à elle le Tarn non loin de Montauban.

Le Tarn-et-Garonne, c’est un département qui a été créé au début du XIXe siècle, en grignotant des petits bouts des territoires voisins. Situé au cœur de l’ancienne région Midi-Pyrénées, il est limitrophe du Gers, du Lot-et-Garonne, du Lot, de l’Aveyron, du Tarn et de la Haute-Garonne.

Parmi les villes principales du département, certaines communes ont vous avez probablement déjà entendu le nom : Montauban, Caussade, Moissac, Grisolles, Castelsarrasin, Nègrepelisse…

Côté Histoire, le passé du département est riche : bastides, villages fortifiés, châteaux, autant de vieilles pierres qui en témoignent. Car forcément, le Tarn-et-Garonne a gardé des bouts de l’histoire de chacun des pays à partir desquels il a été constitué… Voilà. Fin de la rubrique « Comment gagner des camemberts au Trivial Pursuit ».

 

Mais pourquoi donc visiter le Tarn-et-Garonne ?

Parce que c’est beauuuuuuu ! Non, vraiment. Tout d’abord, le Tarn-et-Garonne, un des plus petits département de France, compte 3 Grands Sites de France : le canal des Deux-Mers, l’abbaye de Moissac et la ville de Montauban.

Des centaines de kilomètres de chemin de randonnée comme le GR65, sur la route du Puy-en-Velay, un itinéraire mythique du chemin de Compostelle, des Grandes Randonnées de Pays et des dizaines de balades à effectuer dans le coin. Les fous du guidon ne sont pas en reste, avec les voies vertes du canal des Deux-Mers et la véloroute des gorges de l’Aveyron.

Petites villes, à taille humaine, de jolis villages, dont certains sont animés et vivants toute l’année, musées, fêtes de village, la liste est longue ! Visiter le Tarn-et-Garonne, c’est aussi découvrir diversité de paysages : des coteaux, des gorges, des collines, des plaines et des plateaux. Qui dit mieux ?

Et puis, qui dit Sud-Ouest dit aussi parfums des étals de marché, gastronomie,  soleil, la douceur de vivre, quoi !

Enfin, plutôt que de partir en city-trip à l’autre bout de l’Europe, pourquoi ne pas tenter l’aventure dans son propre pays (et réduire sa trace carbone) ?

On croit toujours bien connaître son pays. Ça a longtemps été le cas pour moi, ayant eu la chance de faire de camping un peu partout en France avec ma famille quand j’étais petite, et ayant voyagé pas mal aussi pour le boulot. Mais au final, il suffit de s’écarter un peu des terrains de jeu connus pour se rendre compte qu’il reste des tonnes de choses à découvrir. Alors, ça vous tente ?

 

Comment se rendre dans le Tarn-et-Garonne ?

De Paris

En train, ce sont 14 départs par jour, entre 6 h 30 et 22 h, le trajet dure en moyenne 5 h pour rejoindre Montauban.

Si vous partez de la gare d’Austerlitz, les premiers prix (fréquents) sont proposés à partir de 15 €, pour un trajet de 6 h. Depuis la gare Montparnasse (TGV), c’est plus rapide, mais plus cher, du fait et vous n’échapperez pas aux correspondances (Bordeaux ou Toulouse).

Depuis Toulouse

Nombreux trajets quotidien Toulouse-Montauban sont proposés en covoiturage : comptez 50 min en journée, Et 1h/1h15 en heure de pointe, pour un trajet aller de 4 ou 5 €.

En train, ce sont près de 30 départs par jour, entre 6 h et 20 h 30. Le trajet Toulouse-Montauban dure en moyenne 35 min, et les prix sont super accessibles aux aussi : comptez entre 5 et 10 € pour un billet !

Où séjourner dans le Tarn-et-Garonne ?

Si vous souhaitez séjourner dans la ville principale, Montauban, sachez que la plupart des spots du département se situent à moins de 45 minutes de là (en voiture). L’option peut être sympa si vous souhaitez rayonner autour de la ville.

Mais j’aurais plutôt tendance à vous inviter à l’itinérance. On verra ça en détails au fil des articles. J’essayerais également de vous aider à vous organiser pour un séjour SANS  VOITURE, parce que vous le savez maintenant, cela me tient à cœur !

La région regorge d’hébergements en gîte et en auberge. Vous pouvez aussi vous laisser tenter par les nuitées en logements insolites (cabanes, tipis, yourtes, roulottes, etc.). L’hôtellerie non plus n’est pas en reste, avec une belle présence du label Logis sur le territoire.

Le camping et la chambre chez l’habitant peuvent être des solutions sympas si votre budget est plus serré. Voire même du gamping, du camping chez l’habitant, souvent proposé à tout petit prix, et dans des cadres magnifiques ! Et on n’oublie pas couchsurfing.com, le site de prêt de canapé entre voyageurs.

L’un des chemins menant à Saint Jacques de Compostelle traverse le Tarn-et-Garonne et notamment les communes de Sainte-Juliette, Lauzerte, Durfort-Lacatte, Moissac, Boudou, Malause, Pommevic, Espalais, Auvillar et Bardigues. L’occasion de tester les gîtes d’étape !

Et n’oubliez pas que le Tarn-et-Garonne, c’est tout petit ! Vous pouvez donc aisément poussez l’itinérance aux départements voisins, comme le Lot (au Nord) où vous pourrez par exemple séjourner dans le Parc naturel régional des Causses du Quercy.

De manière générale, je vous recommande d’essayer de passer en direct pour éviter les frais de réservations et les diverses commissions liées aux sites de réservation, frais qui ne profitent ni à l’hôte ni à vous.

On en reparlera plus en détails des diverses possibilités d’hébergement qui s’offrent à vous, au fil des articles.

 

Au menu de notre blogtrip dans le Tarn-et-Garonne

Sans plus attendre, je vais vous dévoiler le programme de ce weekend de folie concocté par l’Agence de Développement Touristique du Tarn-et-Garonne :

Le samedi :

  • Visite de Montauban
  • Vélo le long du canal de Montech
  • Déjeuner au restaurant chez Gabriel, au bord de l’eau
  • Baignade à la base de loisirs des Trois Lacs ( lac de Monclar de Quercy)
  • Dégustation de vins et visite du domaine viticole AntocyÂme
  • Dîner, observation du ciel et nuitée dans le magnifique Refuge aux étoiles

 

Le dimanche :

  • Visite de la Grotte du Bosc
  • Visite de Saint-Antonin-Noble-Val et de son marché hebdomadaire
  • Déjeuner au restaurant l’Auberge des Saveurs
  • Descente en canoë, dans les gorges de l’Aveyron, depuis Saint-Antonin jusqu’à Cazals

 

Toutes les adresses sont géolocalisées sur cette carte. J’y ai ajouté le village de Bruniquel, à mi-chemin entre Montauban et Saint-Antonin, qu’il ne faut pas louper si vous passez dans le coin !

Bilan du weekend : j’ai a-do-ré ! Vive l’été dans le Sud-Ouest ! Autant vous dire qu’avec Cindy on ne s’est pas ennuyée un seul instant ! Bien sûr, le rythme était intense, mais c’est le propre des blogtrips : plusieurs activités auraient pu s’étaler sur une journée entière. Ajoutez une ou deux visites, des baignades et quelques randos, vous aurez amplement de quoi remplir une semaine de vacances !

Comme cela va être un peu compliqué de tout raconter en une fois, on va procéder par étape. C’est donc une nouvelle série d’articles 100 % Tarn-et-Garonne qui va voir le jour dans les prochaines semaines. En voici la liste détaillée (les liens seront ajoutés au fur et à mesure) :

  • À la découverte du patrimoine historique de Montauban
  • Canal de Montech à vélo et escale gourmande au bord de l’eau
  • Au cœur des vignobles du Tarn-et-Garonne : le domaine AntocyÂme
  • À la découverte d’un refuge… la tête dans les étoiles !
  • Saint-Antonin-Noble-Val : visite du village et de son marché
  • Six pieds sous terre : visite de la Grotte du Bosc
  • Faire du canoë (à reculons) dans les gorges de l’Aveyron

 

Petite précision éditoriale : s’il peut m’arriver parfois d’être invitée à découvrir des destinations, je ne suis pas pour autant rémunérée pour écrire mes articles. Je reste entièrement libre de donner mon avis sur les activités proposées. Les contenus que je publie, les réactions enthousiastes que je peux avoir, sont le reflet de mon expérience, de ma personnalité, et de mes centres d’intérêt (nature, patrimoine historique, flâneries, contemplation) !

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.